Faire un don
Faire un don

23. mars 2022

Mon voyage de découverte professionnelle à la Table Suisse

Après avoir obtenu mon diplôme universitaire en sciences des médias et de la communication, je me suis demandé où et comment je voulais commencer ma carrière professionnelle. Dès le début de mes études, j’ai su que je voulais faire le bien dans le monde et atteindre le plus grand nombre de personnes possible avec un message positif par le biais de la communication. C’est pourquoi le stage proposé à la fondation Table Suisse m’a directement interpellé. Je vous explique dans ce rapport pourquoi cette décision a valu la peine.

Le sens et l’importance de la Fondation Table Suisse me sont apparus clairement dès la première semaine de mon stage. J’ai pu participer à une tournée alimentaire dans la région du Mittelland et récupérer dans les filiales du commerce de détail des denrées alimentaires excédentaires mais encore en bon état, pour les remettre ensuite à des institutions sociales telles que des cuisines de rue, des foyers pour femmes ou des foyers pour sans-abri. Cela m’a tout de suite montré que la pauvreté reste un problème important en Suisse, même si elle n’est pas toujours visible.

Pendant la tournée, j’ai tout de suite mis la main à la pâte. J’ai transporté des caisses de nourriture pleines et pris mes premières photos et vidéos pour les canaux de médias sociaux de Table Suisse. Le soir, j’étais assez épuisé, mais aussi heureux d’avoir fait quelque chose de bien.

Le premier grand projet

Pendant mon stage, j’ai été impliquée dans les thèmes les plus divers. Le premier grand projet a été la « Journée de la bonne action », une initiative de Coop. Cette journée d’action a lieu dans toute la Suisse. Table Suisse, l’une des six organisations partenaires, y a participé pour la deuxième fois. Dans douze filiales de Suisse alémanique et romande, Table Suisse a collecté des denrées alimentaires de longue conservation pour les personnes touchées par la pauvreté en Suisse.
En amont, il y avait du travail à faire : Comme par exemple actualiser une liste de denrées alimentaires appropriées, préparer un article pour le site Internet ou planifier les activités sur les médias sociaux. J’ai pu enregistrer moi-même une vidéo d’appel à la participation à la « Journée de la bonne action », ce qui m’a permis d’acquérir de l' »expérience caméra ». Comme j’ai participé à la radio étudiante de l’université de Fribourg pendant mes études, je savais exactement comment jouer avec ma voix et j’ai pris beaucoup de plaisir à enregistrer cette vidéo. Grâce à cette expérience, j’ai pu mettre en pratique les connaissances théoriques acquises pendant mes études.

Collecter de l’argent avec des soupes pour les personnes touchées par la pauvreté

Le deuxième grand projet de mon stage a été la Journée de la soupe, la plus grande et la plus importante action de collecte de fonds de Table Suisse. En différents endroits de Suisse, Table Suisse organise des stands de soupe en collaboration avec l’association des donateurs de Table Suisse et de nombreux bénévoles*. La soupe est puisée et distribuée gratuitement par des personnalités du monde de la culture, de l’économie, de la politique et du sport. L’objectif principal de la Journée de la Soupe est de récolter des dons afin de pouvoir soutenir les personnes dans le besoin avec cet argent.

J’ai pu me familiariser avec de nombreux aspects de la planification et y participer. J’ai ainsi pu mener une interview avec quatre institutions sociales que nous fournissons et écrire un bref portrait pour le mailing de la Journée de la soupe. Les entretiens avec les responsables des institutions ont été très intéressants pour moi. Ils m’ont montré à quel point il est important pour nous, en tant que société, d’atténuer la pauvreté et d’aider le plus grand nombre possible de personnes dans le besoin.
Jusqu’à ce que la journée de la soupe soit organisée, il n’était pas certain qu’elle ait lieu. Heureusement, l’action a pu avoir lieu sous une forme réduite. J’étais engagée sur les sites de Zurich et d’Olten. En même temps, c’était agréable d’être à nouveau parmi tant de personnes et de sentir la solidarité pour les personnes touchées par la pauvreté.

En plus de tous ces projets passionnants, mon stage comportait aussi des activités quotidiennes, qui n’en étaient pas moins intéressantes et instructives. J’ai par exemple comptabilisé les dons, rédigé des lettres de remerciement, actualisé la base de données et participé au lancement et à la maintenance du site Internet. J’étais également responsable des rapports quotidiens avec les médias et j’ai participé à la planification des activités sur les réseaux sociaux.

Conclusion

Comme j’ai travaillé au sein d’une très petite équipe, j’ai pu apprendre beaucoup de choses en plus de la communication et de la collecte de fonds, et me créer une base solide dans le monde du travail au sein de cette équipe très collégiale. Dès la première semaine, j’ai vu le sens de mon travail pour Table Suisse, ce qui m’a motivé chaque jour à donner le meilleur de moi-même et à aider ainsi les personnes dans le besoin.

Dernières « Actualités »

Action de collecte 3M

Les apprentis de commerce de l'entreprise 3M (Suisse) Sàrl ont organisé une action de l'Avent interne et >>>

retour
2022-03-23T16:46:08+01:00
Aller en haut