Ma première tournée de collecte – Vivien Walther

Je travaille depuis le 6 novembre 2023 comme stagiaire dans le domaine de la collecte de fonds et du marketing à la fondation Table Suisse. Le 13 novembre 2023, j’ai pu participer à une tournée. Pour moi, «en tant que nouvelle», c’est une formidable opportunité d’avoir un aperçu des différentes régions et de comprendre comment fonctionne la fondation et tout ce que nous pouvons accomplir.

Mon réveil a sonné à 5 heures. Lorsque je suis arrivée à Kehrsatz à 7 heures, j’étais déjà accueillie par quelques civilistes. Peu à peu, tous les autres collaborateurs et civilistes sont arrivés. J’ai eu droit à une brève visite guidée du camp par James (responsable de la région Mittelland).

Ensuite, le camp a presque commencé. J’ai pu accompagner le civiliste Mario dans son tour de Fribourg. Thomas, le planificateur de la région Plateau, nous a montré avant le départ quelles marchandises en stock nous pouvions charger dans le véhicule frigorifique. La tournée a commencé à 7h30 et j’étais très excitée. Je me suis super bien entendu avec mon collègue, ce qui nous a facilité la tâche. Nous avancions très vite, car du vendredi au lundi, il n’y a généralement pas beaucoup de surplus alimentaires. Contrairement aux autres jours de la semaine, le lundi est plutôt calme. La tournée nous a d’abord conduits chez quelques donateurs. Vers 10h30, nous avons pu remettre les premières denrées alimentaires, puis nous avons poursuivi la tournée. La plupart des acheteurs étaient des foyers pour femmes ou des centres d’asile. La joie des gens lorsque nous leur avons pris des œufs, des yaourts et de la viande était agréable à voir.

Vers 13 heures, nous avions terminé notre tournée et Thomas nous a appelés du camp pour une tâche supplémentaire. Sur le chemin du retour vers Kehrsatz, nous avons apporté les caisses vides aux donateurs, car nous avons maintenant besoin de place dans le véhicule. Arrivé à notre mission, ma mâchoire est restée baissée pendant un moment. Tant de nourriture ! Nous avons chargé et chargé le véhicule jusqu’à ce qu’il soit plein. Je mentirais si je disais que cela m’a fait froid dans le dos. Que tant de bonne nourriture finisse simplement à la poubelle, c’est effrayant. De retour à Kehrsatz, j’ai pu peser les marchandises et les répartir dans l’entrepôt, dans la chambre froide ou dans la réserve, en les stockant correctement. Il y avait plus de 600 kilos de marchandises.

Dans cette région, il y a cinq tournées par jour. Thomas a encore reçu une énorme livraison de 15 palettes. Je l’ai aidé à les ranger dans l’entrepôt et je suis ensuite parti pour une fin de journée bien méritée. C’était très impressionnant pour moi et cela m’a beaucoup plu de pouvoir aider au front. Ce n’était certainement pas ma dernière tournée.

« Aperçus » précédents

Drahtesel

Pleine d'impatience, je croque dans le biscuit au chocolat à côté de mon café : «Mmmh». Le biscuit >>>

2023-11-21T13:24:26+01:00
Aller en haut